En septembre 1928, Dournel, maire du Ponchel, est le candidat républicain au conseil d'arrondissement; Il est élu contre Dominique Evrard.

Aux élections municipales de 1929, la liste "républicaine-socialiste" de Dominique Evrard a 5 élus au 1er tour et la liste " d'union républicaine" emmenée par Joseph Carton et Alphonse Bridoux a 8 élus. Au 2ème tour, la liste Evrard a 5 élus, la liste Carton 3 élus.

Le 26 mai 1929, Joseph Carton est élu maire par 10 voix contre 8 voix à Jules Montier et 3 bulletins blancs.

Alphonse Bridoux, de la liste Carton, est élu 1er adjoint, Sagnier, de la liste Evrard, est élu 2ème adjoint. Les deux refusent ce poste afin, disent-ils, de mieux donner satisfaction à la minorité.

Un second vote donne 17 voix et 4 bulletins blancs à Sagnier qui est élu 1er adjoint et 18 voix et 3 bulletins blancs à Bridoux qui est élu 2ème adjoint.

On assiste donc, à un niveau purement local, à une sorte de "grande coalition" qui intègre la forte minorité aux affaires municipales.

Dans les années 20, il s'agit pour les "républicains" de décider s'ils feront ou non alliance avec les socialistes qui sont à l'époque encore perçus comme de potentiels "révolutionnaires". Certains "républicains" sautent le pas, d'autres se refusent à le faire. Après la Seconde Guerre Mondiale, la question se posera de nouveau mais elle concernera cette fois l'alliance avec le parti communiste.

 

A suivre...

Régis Renoncourt. 

Retour à l'accueil