Suite de l'article de "l'Abeille de la Ternoise" du 25 février 2000:

"Pour éveiller la curiosité des visiteurs, un questionnaire permettait de mettre un nom sur chaque objet. Si les visiteurs ont pu reconnaître une cardeuse, une balance d'orfèvre, un rare jeu de dominos du début du siècle, divers outils de cordonniers ou encore une belle presse à fromage blanc, d'autres sont certainement restés étonnés devant le "miroir aux alouettes". Cet ingénieux objet reflétait la lumière du soleil pour attirer les oiseaux qui terminaient ensuite leur vie au fond d'une casserole accompagnés de quelques légumes."

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil