Que ce passe-t-il donc en cette fin d'année 1981 dans ce village, l'un des plus petits de l'auxilois?

On a remis en place le coq du clocher de l'église.

C'est ce que nous apprend "l'Abeille de la Ternoise" du 5 décembre 1981 sous le titre : "Tollent : le coq a repris sa place sur le clocher de l'église".

"Le 3 mai dernier, la foudre, en tombant sur l'église du village, avait détruit le coq au sommet du clocher, fait éclater la toiture de l'édifice, lézardé les murs et causé un début d'incendie à la suite d'un court-circuit à l'intérieur de l'église.

Ces dommages très importants sont maintenant en grande partie réparés. Le clocher a été recouvert et, pour éviter une nouvelle catastrophe en cas d'orage, un paratonnerre a été installé par une entreprise d'Abbeville. Ce délicat mais nécessaire travail effectué, les employés de cette entreprise ont remonté un coq flambant neuf au sommet du clocher à une trentaine de mètres de hauteur. Sitôt installé, le coq a indiqué la direction du vent qui, à cette altitude, soufflait particulièrement fort ce jour-là."

Cet article est accompagné de deux photos.

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives du cercle historique.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil