"Le dit sieur Louis Joseph Déplanque et a dite dame Daullé, son épouse, autorisée de son dit mari (par le Code Civil la femme est considérée comme juridiquement mineure; elle doit avoir l'autorisation de son mari; elle peut passer un acte en son nom propre si elle est veuve ou émancipée) père et mère du dit futur époux déclarent lui constituer la dot en avancement d'hoirie (d'héritage):

1) La somme de 1 000 francs exigible dans le cas seulement où il viendrait à ne plus demeurer avec ses dits père et mère (il est fréquent qu'un jeune couple cohabite avec les parents de l'un des mariés et plus souvent encore quand la mère de l'un d'eux est veuve), savoir la moitié aussitôt et le surplus dans les six mois qui suivent.

2) 1 ha 71 a 64 ca soit 4 mesures de terres à labour (depuis une voingtaine d'années le système métrique a été intauré mais on "traduit" souvent en mesures anciennes surtout lorsqu'il s'agit de superficies) situés au terroir d'Auxi-le-Château dont 1ha 28 a 73 ca (3 mesures) au canton du Blanc pays et 42 a 91 ca (une mesure) au chemin de Wavans canton des hayettes.

3) 1 ha 28 a 73 ca (3 mesures) de terres à labour terroir de la Neuville canton des Croisettes.

4) 1 ha 89 a 70 ca (4 mesures) 42 verges) de terre à labour au même teroir canton du Domaine

5) 1 ha 7 a 27 ca (2 mesures 50 verges) au dit terroir de La Neuville canton du Mont de Ten.

6) Une maison avec cour et bâtiments en dépendant située à Auxi-le-Château rue de Wavans.

7) Un manoir non amasé (bâti) au village de Maizicourt contenant 21 a 45 ca (une demi mesure) ainsi qu'il se trouve hayé (entouré de haies) et planté, occupé par Nicolas Choisy.

Desquels immeubles le dit futur époux pourra jouir et disposer en pleine propriété à compter du jour de la célébration de ce mariage. Lesquels ont été évalués par les parties à un revenu annuel de 400 francs compris imposition (cela correspond à un bon salaire d'ouvrier; mais les parents du jeune Déplanque, brasseurs, peuvent fournir du travail à leur fils,; en outre, il ne s'agit là que d'une avance sur l'héritage)." 

 

A suivre...

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil