Au cours de la séance du conseil municipal d'Auxi du 22 septembre 1917, le maire, Gustave Maincourt, indique que, conformément à l'arrêté préfectoral du 18 août 1917, on doit créer, dans chaque chef-lieu de canton un comité de surveillance du prix des denrées chargé de suivre les conditions du marché et de lutter contre la spéculation, de concert avec les autorités administratives et judiciaires, lequel comité est composé de quatre commerçants ou commerçantes dont un représentant des sociétés coopératives, de quatre consommateurs dont deux représentants des organisations ouvrières.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil