Le 13 août 1806, le maire d'Auxi, Sulpice Duboille, envoie la lettre suivante aux membres des autorités militaires, civiles et judiciaires:

"Messieurs,

Le quinze août, jour de l'Assomption, est une fête ordonnée par le gouvernement à lquelle il doit être fait à l'église un discours analogue à cette fête, suivi d'une procession solennelle et à laquelle les autorités militaires, civiles et judiciaires doivent assister.

Je vous invite en conséquence à vous trouver le dit jour deux heures et demie précis après-midi à la salle de la mairie pour, de là, se rendre en corps à l'église.

J'ai l'honneur de vous saluer."

Nous sommes au début du Premier Empire. On notera l'intégration du calendrier des fêtes religieuses au régime nouvellement installé ainsi que le caractère autoritaire de celui-ci.

Semblable lettre est adressée le 13 août 1807. 

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil