Le 15 fructidor an 12 comparaissent devant le notaire:

  • Marie-Thérèse Poiré, veuve de Charles Bué,  et sa fille majeure, Marie-Anne.
  • Adrien Philippe Wimart, marchand-brasseur patenté à Auxi.
  • Le brasseur a livré pour 193,75 francs de bière à la veuve et n'a pas été payé.

Il a envoyé un "exploit" le 26 thermidor par le "ministère" du sieur Voisin, huissier; cet exploit a été enregistré le 28 thermidor. Par cet exploit, il fait citer le 2 fructidor la veuve devant la Justice de Paix du canton dont le siège est à Auxi afin d'arriver à un accord et de se faire payer.

Le 15 fructidor, la veuve et sa fille reconnaissent la demande de Wimart "légitime". Pour éviter un procès onéreux, elles acceptent de payer la somme en deux termes égaux dans 9 mois et dans 18 mois.

Elles obligent, pour cela, leurs biens meubles et immeubles, en particulier une maison sise à Beauvoir-Rivière.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil