Cette "maison vicariale" est le grand bâtiment récemment rénové rue du général Leclerc près de l'ancien salon de coiffure "Lothman". Elle s'appelle ainsi parce qu'elle fut léguée à la commune d'Auxi par un ecclésiastique, nommé Bozany, pour y loger le vicaire, ceci jusqu'à la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905.

Au cours de sa séance du 7 février 1930, le conseil municipal envisage d'y faire des travaux. Les deux devis du maçon et du menuisier atteignent ensemble plus de 22 000 francs et les avis sont partagés. On organise un vote.

Au premier tour, il y a 8 voix pour et 8 voix contre et un bulletin blanc.

Au second tour, il y a 9 voix pour et 8 voix contre.

On s'aperçoit alors que le vote ne peut etre pris en compte car Dufétel Joseph, menuisier, est l'un des deux entrepreneurs soumissionnaires et a participé au vote puisqu'il est aussi conseiller municipal.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil