Ce hameau d'Auxi est situé à environ trois kilomètres de l'agglomération principale. Cela ne pose aujourd'hui aucun problème mais il n'en était probablement pas de même il y a 150 ans où l'état des routes n'était pas ce qu'il est aujourd'hui.

Ainsi, dans sa séance du 19 février 1853, le conseil municipal estime que les enfants de La Neuville ne peuvent être privés durant les mois d'hiver de toute éducation primaire et de répétition de catéchisme (on ne parle pas encore de laïcité à l'époque). Il accorde donc une indemnité de 40 francs par an à Croisel fils, de Vaulx, qui se charge depuis novembre 1852 de cette éducation.

Cette somme est peu élevée et il faut croire qu'elle constitue pour Croisel un complément de traitement. Est-il instituteur à Vaulx?

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil