A cette date, il s'agit, évidemment, de l'hospice Saint Nicolas qui jouxte l'hôtel de ville et situé à l'emplacement de l'actuelle sale des fêtes.

Le sous-préfet de Saint-Pol envoie la lettre suvante au maire d'Auxi, Louis Nicolas Guislain Wallart:

"Monsieur le Maire,

M. le Préfet a examiné en commission des bâtiments civils et j'ai l'honneur de vous renvoyer, approuvé par ce magistrat, le devis estimatif des travaux à exécuter pour exhausser un étage de l'hospice d'Auxi-le-Château.

M. le Préfet fait observer, toutefois, que ce projet est adopté à la condition que la hauteur de l'étage sera augmenté d'un mètre au moins et qu'il sera rédigé un métré détaillé.

Agréez, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération distinguée."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi. Je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt

Retour à l'accueil