Le 9 juillet 1921, le maire d'Auxi-le-Château; Gustave Maincourt, écrit au sous-préfet de Saint-Pol:

"Monsieur le sous-préfet,

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien accorder à la Compagnie de sapeurs-pompiers d'Auxi-le-Château l'autorisation de se réunir en uniforme le jeudi 14 juillet, à l'occasion de la fête nationale."

Le sous-préfet accorde son autorisation par retour du courrier, le 11 juillet.

Par cette demande, on jugera le poids de la centralisation à l'époque.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité cet accès aux archives.

Régis Renoncourt.

 

Retour à l'accueil