A Auxi, tout le monde connaît évidemment le "Pont Rouge", non loin de l'usine Tech'Form et de la déchetterie.

En 1877, au cours de la séance du 1er juin du conseil municipal, un débat long et confus a lieu au sujet de la reconstruction de ce pont qui menace ruine.

Le maire, Renard, fait un vibrant plaidoyer en faveur du pont. Il indique que le chemin de fer et la gare (en fait, celle-ci ne sera inaugurée qu'en 1879) ont changé les circuits de commerce en augmentant, par exemple, la distance entre Auxi et Wavans. Le Pont Rouge, selon lui, dessert aussi les 20 ha de terrains communaux.

La suppression du Pont Rouge, dit-il dans sa péroraison, contribuerait à déplacer Auxi, déplacement que la gare ne fait déjà que trop.

On demande un vote nominal.

Sont pour : Renard, Cantrel, Gambier, Penêt, Froissart, Goddée, Petit, Vandôme, Pruvost.

Sont contre : Beausart, notaire, Beaussart, médecin, Bourgois, Calmont, Carpentier, Decroix, Delienne, Déplanque, Loir.

Soit 9 voix contre 9.

Le maire, ayant voix prépondérante, fait pencher la balance pour la reconstruction.

C'est peut-être pour cela que nous avons encore un "Pont Rouge" à Auxi.'

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil