Au cours de la séance du conseil municipal du 12 février 1912, le Maire d'Auxi, Gustave Maincourt, donne lecture d'une pétition par laquelle quelques habitants des rues de Wavans (actuelle rue du général de Gaulle) et du Pont-Neuf se plaignent de l'insuffisance de l'éclairage de cette dernière voie très fréquentée à cause de son accès direct avec la rue de la gare et sollicitent l'installation d'un nouveau bec de gaz.

Le Maire fait remarquer que d'autres voies plus fréquentées encore ne sont pas mieux favorisées au point de vue de l'éclairage.

M. Duriez fait ressortir qu'il serait préférable de remplacer les becs existants par des becs Auer au lieu d'installer de nouvelles lanternes. Il ajoute que cette modification aurait pour résultat tant de doubler l'intensité de l'éclairage actuel que de produire une économie dans la consommation du gaz (onn est passé de l'éclairage au pétrole à l'éclairage au gaz en 1871).

Laquelle économie permettrait peut-être au Directeur de l'usine à gaz de remplacer à ses frais les becs existant actuellement par des becs Auer.

La question est renvoyée à une commission municipale compétente.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil