En 1854, l'éclairage public, à Auxi, existe depuis une trentaine d'années. Il est géré par un particulier selon le système de l'adjudication publique.

Au cours de la séance du 22 février 1854, on évoque le cas de Jules Riquier qui a obtenu l'adjudication de l'éclairage.

Vu la "cherté de l'huile", il demande l'exonération de sa patente ce qui est accordé par le conseil municipal si l'administration supérieure (entendez le Préfet) l'y autorise.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil