Au 19ème siècle,et au début du 20ème siècle, dans la gestion communale, on procède souvent par la constitution d'une recette spécifique permettant d'engager une dépense elle-même spécifique.

Ainsi, au cours de la séance du conseil municipal d'Auxi du 18 août 1892, on décide, par 10 voix contre 4 et un bulletin nul, de vendre les arbres sur les chemins de grande communication n° 53 (il s'agit de la route d'Abbeville) et n° 119 (il s'agit de la route de Wavans, aujourd'hui plus connue sous le nom de route de Doullens).

Le montant en sera affecté aux travaux de construction de trottoirs et d'aqueducs rue d'Amiens (actuelle rue du général Leclerc).

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté les archives communales d'Auxi; je remercie celles et ceux qui ont permis et facilité l'accès à ces archives.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil