Un numéro de janvier 1972 de "La Voix du Nord" est intitulé : "A Auxi-le-Château, la famille Mayer-Gourdin":

"C'est avec plaisir que nous avons appris que l'Académie Française avait décerné un de ses prix, la fondation Cognac-Jay, à une sympathique famille de 12 enfants.

Le père, M. André Mayer, émailleur aux etablissements Aubecq, est né le 15 décembre 1925 à Auxi et a épousé à Maison-Ponthieu, le 8 décembre 1951, Mademoiselle Réjane Gourdin, qui est née le 15 août 1930.

De cette union devaient naître douze enfants tous en parfaite santé, dont deux garçons, Alain 20 ans, émailleur, et Claude, 15 ans, ainsi que dix filles : Lydie, 18 ans, émailleuse; Martine, 17 ans, magasinière; Andrée, 16 ans; Sylvie, 12 ans; Maryse, 11 ans; Thérèse, 10 ans; Danielle, 8 ans; Jocelyne, 7 ans; Claudine, 6 ans; et la benjamine, Annie qui est âgée de 4 ans.

Les douze enfants des époux Mayer-HGourdin sont élevés dignement dans la plus pure tradition familiale.

Ce n'est pas la première récompense que reçoivent M. et Mme Mayer-Gourdin puisque M. André Mayer a obtenu en 1969 la médaille d'honneur d'argent des Sapeurs-pompiers pour 20 ans de service au centre de secours d'Auxi. De son côté, Mme Mayer reçut en 1968 la médaille d'or de la Famille Française.

C'est cependant un prix bien mérité qui leur a été décerné par la fondation Cognac-Jay.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté un document aimablement prêté par madame Gina Candillon.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil