Un numéro de "la Voix du Nord" datant de début janvier 1969 relate l'histoire de l'aviateur Anglais Robert Merlin à l'occasion de la diffusion de l'émission "au rendez-vous des souvenirs":

Ce soir à la télé (1ère chaîne, 22 h) "L'agent secret" évoquera un épisode de la Résistance dans la région de Frévent et Auxi.

Ce samedi 4 janvier, dans le cadre de l'émIssion de Marina Grey, "Au rendez-vous des souvenirs", la 1ère chaîne de la télévision présentera à 22 h un épisode de la Résistance dans le secteur Auxi-Frévent-Saint-Pol.

Voici le thème de cette émission intitulée 'L'agent secret" qui ne manquera pas de susciter un vif intérêt auprès de nos lecteurs qui se souviennent des événements "clandestins" qui eurent notre région pour théâtre, au cours de la dernière guerre.

Le 14 août 1943, à l'aller d'un raid effectué à bord de son chasseur-bombardier "Typhon", le sergent britannique Robert Merlin (24 ans) est abattu par la "Flack" près de la ville d'Auxi-le-Câteau. Il réussit à poser son avion "sur le ventre"; commotionné et légèremnt blessé, il s'en extrait avant l'arrivée des Allemands (les munitions et bombres que l'appareil contenait explosent quand ceux-ci arrivent, faisant de nombreux tués et blessés).

Robert Merlin, dit "Bob", parcourt à travers champs la distance qui le sépare de Doullens (18km par la route). Ensanglanté, affamé, exténué, il est récupéré à Lucheux par deux membres du réseau OCM, MM. Lenglet et Hémery.

Ceux-ci le conduisent chez M. Raymond Hétroy qui est aujoird'hui chirurgien-dentiste à Frévent. Au cours de la conversation et du test de sincérité exigé pour la sécurité de l'organisation, M. Hétroy apprend que Merlin parle couramment plusieurs langues dont le Français.

Il le place chez un officier de gendarmerie en retraite, le Commandant Caron, à Sibiville dont le fils, le lieutenant Pierre Caron entrera à son tour dans le réseau.

Peu de temps après, M. Hétroy fait engager "Bob" comme chauffeur d'un des responsables d'une entreprise allemande dépendant de la Luftwafe (sous le faux nom de Pierre Lenoir). Cela lui permet de repérer et fixer les coordonnées de plus de 80 bases de V1 et de "fourrer son nez partout".

Une photo accompagne l'article, ainsi libellée :

"Une photo de l'époque de "l'agent secret", le sergent aviateur R. Merlin qui fut "descendu" au-dessus d'auxi-le-Château et fut recueilli par la Résistance du secteur;"

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté un document aimablement prêté par madame Gina Candillon.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil