Après la seconde guerre mondiale, les anciens prisonniers de guerre sont nombreux et actifs et sont regroupés en association.

"La Voix du Nord" du dimanche 7 mars 1971 publie un article intitulé "Journée de l'amitié pour les anciens prisonniers de guerre" accompagné d'une photo de l'assistance:

"Les anciens combattants prisonniers de guerre ont participé à l'assemblée générale de leur section, dimanche matin, dans la salle du prétoire de l'hôtel de ville (pour les plus jeunes de nos lecteurs précisons que cette salle se trouvait à gauche en entrant par le péristyle et servait jusqu'en 1958 aux audiences de la Justice de Paix).

Au bureau, on notait la présence de maître Herlin, président; de MM. Maurice Cordier, vice-président; Gilbert Chamoux, secrétaire; Ledent, trésorier.

La fédération du Pas-de-Calais était représentée par maître Herlin.

Après la présentation du rapport financier, les A.P.G. revécurent leurs activités de l'année avec le rapport moral. Puis ayant observé une minute de silence à la mémoire des disparus de l'année, ils écoutèrent le rapport sur les activités sociales de leur mouvement, sur les plans local, départemental et national.

Enfin, un appel fut adressé aux anciens d'Afrique du Nord, la section étant toute disposée à les accueillir pour défendre leurs droits et soutenir leurs revendications.

L'assemblée se rendit ensuite au Monument aux Morts pour une cérémonie du souvenir puis ce fut le banquet à l'hôtel Saint-Martin.

Entourant le comité déjà nommé, on remarquait la présence de M. Francis Thélu, maire; Raymond Kefsi, représentant les anciens combattants du Pas-de-Calais; le maréchal-des-logis-chef de Bona, commandant la brigade de gendarmerie."

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté un document aimablement prêté par madame Gina Candillon.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil