Le 9 août 1845, Louis François Eloy Boitez, cultivateur et sa fille, Constance Charlotte Boitez, femme de Jean-Baptiste Théophile Marcotte, cultivateur,

établissent les comptes et liquidation de la communauté qui a existé entre Boitez et sa première femme, Constance Désirée Foubet, mère de la femme Marcotte.

L'inventaire fait par maître Gambier le 20 mrs 1840 a donné 3 636 francs 5 centimes avec un actif de 208 francs et pas de passif.

La défunte avait vendu le 20 décembre 1835 à Hortense Carette sa part dans un manoir amasé de maison à Lannoy moyennant la somme de 180 francs que ses héritiers auront le droit de reprendre sur les biens de la communauté.

En outre, il ne dépend de la communauté aucun immeuble.

A l'issue de ce constat, le père rachète ses droits pour 1 006 francs.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil