Le 2 janvier 1707, est signé le contrat de mariage entre Antoine Lescappé et Marie Turbet.

Le marié, Antoine Lescappé, garde de bois à Auxi-Ponthieu, est le fils de défunt Nicolas Lescappé et de Marie Caillet.

Il appporte 300 livres de ses épargnes.

La mariée, Marie Turbet, est la fille de défunt Gabriel Turbet et de Marie Carpentier.

Elle est assistée de Pierre Carpentier son grand-père (il est tout à fait rare, à l'époque, qu'un grand-père assiste au mariage de sa petite-fille, étant donnée l'espérance de vie) et de Jean Turbet, son oncle, médicier.

La mariée apporte:

  • de sa mère, avec toutefois le consentement de Gabriel Turbet, son fils aîné, le droit de cohabiter dans leur maison d'Auxi-Ponthieu pendant 6 ans (il y aura donc ensemble la mère, le fils aîné et le couple).
  • de sa mère également, 80 aulnes de toile, une vache avec son veau, 6 plats, 5 assiettes, 12 cuillers, le tout d'étain.

Elle aura aussi la moitié des chaudrons, poêles, bassins qui sont dans la maison.

Elle aura également une paire d'armoires, un coffre, son lit de plume avec une couverture et une courtepointe.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil