Le 5 février 1707, est signé le contrat de mariage entre Jean Lenoir et Isabelle Dorlé.

Le marié, Jean Lenoir, tisserand, est le fils de défunt Jean Lenoir et Jeanne Boyaval.

Il est assisté de Jean Carré, son cousin germain, habitant Auxi-Ponthieu.

Il apporte, suite au décès de son père, une demi-maison à Auxi-Ponthieu, rue d'Amiens (actuelle rue du général Leclerc), un manoir amasé de grange au Castelet (?) et trois mesures de terres.

La mère retient les usufruits sur la maison au lieu de son droit de douaire sur tous les immeubles.

Sa mère lui donne:

  • la moitié du blé vert croissant sur la moitié de deux mesures et demie.
  • deux métiers à faire toile et serviette avec les outils.
  • la moiié du lin qu'elle a dépouillé (moissonné) l'année précédente.

Par contre, le marié décharge sa mère de ses prétentions sur la succession mobiliaire.

 

La mariée, encore mineure, est présentée par son père, Antoine Dorlé, couvreur en tuiles, et sa mère, Caherine Cazier.

Elle est assistée de son frère, Antoine Dorlé.

Elle reçoit de ses parents, en avancement d'hoirie (héritage), une mesure de terre à Auxi-Ponthieu.

S'ils reprennent cette terre avec leur fils, ils donneront 200 livres à leur fille, qui lui tiendront lieu de propre.

Ils lui donnent en outre 300 livres.

 

Pour écrire cet article, j'ai consulté la série 4E des archives départementales du Pas-de-Calais à Dainville.

Régis Renoncourt.

Retour à l'accueil